Le corail rouge est récolté depuis des millénaires.

La quête de cet or rouge au cours des temps résume bien l'évolution des techniques nautiques et sous-marines, depuis le pêcheur antique avec sa petite barque à rames, tentant d'arracher à la main quelques branches peu profondes en plongeant nu, jusqu'aux navires actuels, équipés de positionnement géostationnaire, de sondeurs multifaisceaux, de cameras téléguidées, de sous-marins et de système de plongée trimix.

On pense que les premières récoltes volontaires de corail ont été faites en plongée libre, là où il n'était pas trop profond.
La version moderne de l'ingegno est une grosse barre de fer traînant des chaînes avec des fauberts qui est tractée par un chalutier : c'est la « barre italienne ». Les effets de tels engins sont désastreux pour l'habitat du corail : rochers rabotés, cassés, retournés, ou recouverts de vase. De plus, beaucoup de branches cassées restent au fond. La croix est interdite en France et dans la plupart des pays. Les derniers bateaux à l'utiliser en Corse ont abandonné cette pratique après 1983.

Le développement de la plongée autonome depuis les années 50 a changé radicalement la manière d'exploiter le corail rouge en Méditerranée.
Les corailleurs plongent seuls à l'air jusqu'à 80 et même 100 m de profondeur, et plus bas en utilisant des mélanges gazeux et même des recycleurs à circuit semi-fermé.
Le travail au fond dure environ 20 mn et la remontée très lente se fait par paliers dont la durée dépasse souvent 3 heures en respirant de l'air, puis de l'oxygène dans un narguilé envoyé par le marin.

Protection et réglementation…

Précieux, rare et fragile !                        

Le corail rouge n'est pas une espèce en danger, même si son exploitation tend à éliminer une part importante des stocks. Cette affirmation peut paraître paradoxale, mais s'explique par le fait que le corail rouge devient fertile dès qu'il atteint 2 à 3 cm de haut, une taille qui n'a aucune valeur commerciale

Le corail rouge est inscrit à l'annexe II de la convention de Berne et à l'annexe III de la convention de Barcelone, ce qui implique que les stocks doivent être gérés

 
Mentions Légales| |Glossaire La Taillerie du Corail : OR Rouge
La Taillerie du Corail : OR Rouge English